église de Belgrade
Paroisse Saint-Joseph
Belgrade

L'adoration des Mages

De l'étoile à la lumière (Matthieu 2, 1-12)

 

Durant la fête de L'Epiphanie, où nous nous rappelons que Jésus s'est manifesté à l'humanité dans le visage d'un enfant, nous sentons les Mages auprès de nous, comme des sages compagnons de route. 

 

Leur exemple nous aide à lever les yeux vers l'étoile et à suivre les grands désirs de notre coeur.  Ils nous apprennent à ne pas nous contenter d'une vie médiocre, du "petit cabotage", mais à nous laisser toujours fasciner par ce qui est bon, vrai, beau ... par Dieu, qui est tout cela avec grandeur ! 

 

Ils nous enseignent par ailleurs à ne pas nous laisser tromper par les apparences, par ce qui pour le monde est grand, sage, puissant.

  

Cela ne suffit pas.  Il est nécessaire de garder la foi.  En cette période, il est plus important que jamais de garder la foi. Il faut aller plus loin, au-delà de l'obscurité, au-delà du charme des sirènes, au-delà des vanités, au-delà de la modernité du quotidien, et se diriger vers Bethléem, là où, la simplicité d'une maison de village, entre une mère et un père emplis d'amour et de foi, resplendit le Soleil venu d'en haut, le Roi de l'univers.  

 

A l'instar des Mages, avec nos petites lumières, cherchons la lumière et gardons la foi. Ainsi soit-il ! 

 

Homélie du Pape François, 6 janvier 2014.

 

Suivez ce lien pour les lectures du dimanche 3 janvier 2021 : L'Épiphanie du Seigneur — Année B

 

vers le haut de la page

Que la paix et la joie de Noël

vivent dans vos coeurs

tout au long de la nouvelle année!

 

 

étoile de Noël

 

Pour rappel, notre église est ouverte

les 24 et 25 décembre

de 10h à 12h  et  de 18h à 20h :

 

 

Vous pouvez retrouver les lectures

 du 24 et du 25 décembre

 en suivant ce lien :

Nativité du Seigneur — Année B

  

  

   
icône de la crèche

Fêtons Noël ! 

Paix, amour en ce beau jour !

 

"Car un Noël, il y en aura un ! Plus silencieux et plus profond, plus semblable au premier Noël, quand Jésus est né, sans beaucoup de lumières sur la terre, mais avec l’étoile de Bethléem, les routes clignotantes de la vie dans son immensité." Père Javier Leoz, curé de paroisse à Pampelune.

 

En suivant ce lien, retrouvez au complet ces lignes poétiques rédigées par ce Père espagnol qui a reçu, récemment, un coup de fil du pape François pour l’en remercier : Il n’y aura pas de Noël ? Bien sûr que si !

 

Noël n'est pas une fable !

 

Noël est précisément la fête de la présence de Dieu qui vient parmi nous pour nous sauver. La naissance de Jésus n'est pas une fable! Cette histoire a réellement eu lieu à Bethléem, il y a deux mille ans.  La foi nous permet de reconnaître en cet Enfant, né de la Vierge Marie, le vrai fils de Dieu,qui s'est fait homme par amour pour nous.

A travers le visage du petit Jésus, nous contemplons celui de Dieu, qui ne se révèle pas par la force, la puissance, mais par la faiblesse et la fragilité d'un nouveau-né. Notre Dieu est ainsi : il vient tout près de nous sous l'apparence d'un petit enfant. Cet enfant montre la fidelité et la tendresse de l'amour infini dont Dieu entoure chacun de nous.

C'est ce que nous fêtons à Noël, en revivant l'expérience des bergers de Bethléem, avec tous les papas et toutes les mamans qui se donnent du mal et acceptent des sacrifices au quotidien. Faisons la fête avec les petits, les malades et les pauvres, car c'est la fête de la rencontre de Dieu avec nous, en Jésus.

Extrait du discours du Pape François, 20 décembre 2013. ( L'Esprit de Noël)

 

 Prions ensemble devant la crèche

 

Comment peux-tu ? 

Comment, toi Dieu, qui es si grand, peux-tu soudain être un si petit enfant ? 

Comment, toi Dieu, qui es à l’infini peux-tu être aussi proche de moi qu'un nouveau-né qu'on berce dans ses bras ? 

Comment, toi Dieu, qui es mon Père peux-tu soudain être mon frère ? 

Comment, toi Dieu, qui es Dieu peux-tu soudain être un homme ? 

J'ai beaucoup retourné ces questions dans ma tête sans jamais y trouver de réponse. Je ne saurais donc jamais comment... 

Mais à Noël au lieu de me dire comment, mon cœur m'a dit pourquoi. Il m'a dit : il n'y a que l'Amour ! Amen !

Père Jean Debruynne (1925-2006)

 

Pour contempler la lumière qui jaillit de l'enfant de Noël : La précieuse étoile

 
Il était une fois une petite étoile tombée du ciel, égarée en plein champ sur la planète terre. Comment ne pas être repérée quand on scintille de la sorte !
 
Survient une femme, toute occupée à ramasser des branches mortes pour chauffer sa maison. La femme doucement s'approche. De ses mains délicates elle écarte la terre qui écrase la malheureuse étoile. Peu à peu, celle-ci revit. Elle brille bientôt de tous ses feux.

Oh, se dit la femme, je vais l'emporter dans ma maison, elle éclairera mon mari quand il reviendra du travail. Abandonnant ses branches mortes, dans ses deux mains ouvertes, rapprochées en forme de coupe, la femme recueille la petite étoile, et toute joyeuse regagne sa maison. Arrivée chez elle, sur un socle près de la porte, elle dépose sa précieuse découverte.
 
De retour le soir, le mari est étonné par la vive clarté qui l'accueille en franchissant la porte. "Qu'est-ce que cette chose brillante" demande l'homme ? La femme raconte. "Elle nous est précieuse cette étoile, dit l'homme. Gardons-la pour nous." "Non, dit la femme, mettons-la dehors, elle éclairera tous ceux qui passeront près de notre maison".
 
Plus l'homme disait "gardons-la pour nous", plus la clarté de l'étoile diminuait. Plus la femme disait "Mettons-la dehors", plus l'étoile brillait. L'homme prépara une place sur le rebord de la fenêtre et y déposa le brillant trésor.
Depuis ce jour, la petite étoile n'a pas quitté sa fenêtre et sa clarté est de plus en plus vive.

Vieux conte oriental

vers le haut de la page

Venez à moi vous tous qui peinez

Les célébrations religieuses publiques face à l'évolution de la pandémie en Belgique

 

Ce mercredi 9 décembre, les autorités de notre pays ont pris des mesures qui concernent l'exercice du culte. Elles permettent désormais la célébration de l’Eucharistie avec un nombre maximal de participants fixé à 15 personnes (enfants de moins de 12 ans non compris) en conservant pour chacun un espace de 10 mètres carrés.

 

Mgr Pierre Warin et le Conseil Épiscopal, ont transmis diverses propositions. Ils invitent les fidèles et les acteurs pastoraux à rester solidaires d'un même engagement à agir avec prudence, sens du bien commun et modération réfléchie car la situation sanitaire demeure très grave et critique. Des décisions imprudentes, des choix inconsidérés risqueraient d'avoir des conséquences dramatiques.

 

Réunis en visioconférence, les prêtres du secteur de St Servais ont échangé leurs avis et analysé les conditions actuelles. D'ici la fin de cette année 2020, il ne leur semble pas possible de reprendre la célébration publique des messes dominicales.

Néanmoins, ils accordent tous beaucoup d'importance à l'ouverture des églises, spécialement le dimanche et le jour de Noël, avec un accueil des personnes, la possibilité d'un temps de prière liturgique près de la crèche et, dans certaines églises, la distribution de l'eucharistie pour ceux qui en font la demande.

 

Ils réévalueront la situation pour envisager le début de 2021.

 

 

 

vers le haut de la page

invitation au temps de recueillement du dimanche

église ouverte en semaine

église ouverte pour Noël

Eglise ouverte, Communauté accueillante

Malgré qu'aucun service religieux ne puisse y être célébré, les églises et autres lieux de prière peuvent rester ouverts.  En respectant les mesures de sécurité, les croyants peuvent s'y rendre pour s'y recueillir.

 

Dans notre paroisse, à partir du 8 novembre, l'église reste ouverte

  • le mardi, jeudi, vendredi et samedi  de 17h30 à 18h15

  • le dimanche de 10h à 11h

  • les 24 et 25 décembre de 10h à 12h  et  de 18h à 20h

Vous y serez accueillis pour vivre un temps de prière, de recueillement et d'adoration devant le Saint Sacrement avec un fond musical. 

Une affiche vous y invite. Découvrez la en suivant ce lien : Bienvenue

 

Le temps de l'Avent

Nous ne pourrons pas nous réunir pour célébrer les eucharisties des quatre weekends de l'Avent mais, par ce lien, nous vous invitons à suivre, semaine après semaine, le thème proposé par Action Vivre Ensemble : En route vers un monde plus solidaire !

 

Nous vous invitons à suivre ces liens pour vous diriger

    

 

vers le haut de la page

l'affiche de l'action "Noël suspendu" à Belgrade

 

Tant d'initiatives restent possibles : Noël suspendu ? 

Pas de fête de Pâques en 2020, pas de Noël non plus, pas de réveillon… ???

NON ! ce n’est pas acceptable !

 

Noël, c’est le moment de la renaissance, de la rencontre, du partage, de l’amitié.
C’est, non seulement l’Eucharistie, la « messe de Noël », mais aussi le moment des retrouvailles en famille.
Cette année, à cause de la Covid 19, nous ne pourrons pas partager avec tous ceux que nous aimons, ces moments chaleureux, ni la messe de Noël, ni les grands repas en famille « élargie », ni les voeux du réveillon du jour de l’an.

 

Et si nous en profitions pour un autre partage ?

Et si nous profitions de ces « économies » que nous allons faire sur nos repas de fête pour offrir un repas de fête aux plus démunis ?
Notre idée ? Que notre paroisse organise des « Noëls suspendus » (sur le principe des « cafés suspendus ») , c’est-à-dire, des repas de Noël (ou de Nouvel-An ou des goûters des Rois…) que les paroissiens de Belgrade (et les autres) iraient acheter chez les traiteurs ou chez les boulangers de Belgrade mais qu’ils laisseraient à disposition des plus démunis.

 

Comment faire en pratique ?

1. Cherchez les affiches « Noël suspendu » chez les commerçants (traiteurs, boulangers) de Belgrade qui participent.
2. Lorsque vous faites vos courses chez eux, achetez, en plus, un bon pour une somme, de votre choix et selon vos possibilités.
3. Pour la somme récoltée, nous irons acheter chez chacun de ces commerçants, au prix d’achat normal, ce qui semblera le plus utile (plats préparés, cougnous, ou….)
4. Nous apporterons cela à l’asbl « Les Sauverdias », avec qui nous nous sommes mis d’accord, et ils l’offriront aux personnes démunies qui viennent manger chez eux.

 

Non seulement, cela leur offrira un « repas de fête », mais cela permettra aussi aux commerçants de Belgrade de compenser un peu les pertes qu’ils pourraient faire cette année en raison de la diminution inévitable du nombre de réveillons de 2020-2021.
Est-ce que cela, ce ne serait pas alors un Noël solidaire, à la fois pour les démunis et pour nos commerçants…un vrai Noël, quoi !

 

Soyons imaginatifs pour tout ce qui est possible. Les personnes en ont besoin et sont en demande.

 

vers le haut de la page

église Saint-Joseph de Belgrade

Notre paroisse

L'église Saint Joseph de Belgrade est située sur la Place Do Bia Bouquet.
Vous pouvez consulter l'agenda de la paroisse en suivant ce lien  

Le curé de la paroisse est l'abbé Christophe Bikuika.

Pour le contacter :

rue Edmond Delahaut 16

5001 Belgrade

0489 059 433

chrisbikuika@yahoo.fr

Vous pouvez contacter la paroisse au numéro 0478 354 982

ou laisser un message sur l'adresse électronique de la paroisse : paroissesaintjosephbelgrade@gmail.com
 

vers le haut de la page


logo du Diocèse de Namur  Diocèse de Namur